Sans mouvement, pas d’énergie

16.07.2019
Belles perspectives pour le bien-être sur le lieu de travail : le siège de Woodside mise sur une conception globale de la durabilité et de la santé. Photo : © Shannon McGrath

Promouvoir le bien-être et la santé sur le lieu de travail – il en est beaucoup question actuellement dans la planification des bureaux. Mais l’objectif est-il déjà atteint quand des offres de loisirs comme des tables de ping-pong et des tapis de yoga ou des coins salon et des plantes vertes entrent dans les bureaux ? Il s’agit certainement d’un bon début, mais on peut faire encore beaucoup plus. L’exemple parfait le plus récent se trouve en Australie : le nouveau siège du groupe énergétique mondial Woodside à Perth a non seulement reçu la plus haute distinction « Green Star » du continent en matière de durabilité, mais le bâtiment dessiné par Cox Architecture fait aussi déjà office de modèle d’une conception globale de la durabilité et de la santé.

32 étages, 60 espaces différents, travail 24 heures sur 24 : le « Mia Yellagonga » à Perth est toujours en mouvement. Mais l’équilibre vie professionnelle-vie privée ne reste pas au stade de vaines paroles. Photo : © Shannon McGrath

Dans les faits, la catégorie « tour de bureaux » ne convient plus à ce bâtiment de 32 étages, il est en effet conçu comme un campus et mise sur un équilibre symbiotique entre vie professionnelle et vie privée. Avec des espaces pour la communauté et la famille, mais aussi pour la formation continue, le bien-être et les loisirs, l’offre répond aux besoins variés de la vie quotidienne. Baptisé « Mia Yellagonga », le nouveau bâtiment en verre près de l’estuaire de Swan River fait de plus référence au genius loci. À cet endroit, le doyen de la tribu des indigènes Whadjuk Noongar a accueilli le capitaine Stirling lors de sa première arrivée en 1829.Aujourd’hui par contre, on accueille ici quelque 5000 collaborateurs de Woodside et partenaires chaque jour. Ils pourront découvrir un monde de bureau diversifié sur plus de 64 000 m².

Ergonomie et durabilité vont de pair au siège Woodside. Le classique de Wilkhahn, FS (design : Klaus Franck, Werner Sauer) est garant d’une assise dynamique : en effet le siège et l’inclinaison du dossier s’adaptent automatiquement à chaque position de l’utilisateur alors que le matériau et la qualité de finition de ce siège pivotant en font un compagnon à long terme. Photo : © Shannon McGrath

Avec plus de 60 cadres de travail différents, la décoration intérieure dessinée par Unispace apporte du mouvement dans le travail de bureau. L’idée-clé de ce concept s’appelle Rightspace et doit favoriser à la fois le mouvement physique et le mouvement intellectuel et mettre les personnes en relation. En fonction de l’activité ou de la composition de l’équipe, on peut choisir les locaux offrant l’aménagement qui convient. Et cela va des simples espaces de réunion, des cabines et niches aux salles de conférences vitrées et espaces de repos, en passant par des zones de travail collaboratif.

Formes fluides et lignes nettes : le fauteuil conférence Graph (design : jehs + laub) séduit par son aspect graphique, qui est cependant tout sauf bidimensionnel. Sans aucun mécanisme, Graph est flexible en trois dimensions et apporte ainsi du mouvement à chaque réunion. Photo : © Shannon McGrath

La santé et le bien-être étant des priorités pour l’aménagement, le mobilier doit répondre à des exigences ergonomiques élevées. Bureaux réglables en hauteur, postes de travail debout et scénarios d’éclairage adaptables en font partie tout comme de bons sièges. Avec le grand classique des sièges pivotants FS (design : Klaus Franck, Werner Sauer) et le fauteuil conférence Graph (design : jehs + laub), ce ne sont pas moins de deux solutions Wilkhahn qui entrent en jeu pour associer les exigences ergonomiques à un langage stylistique élégant. Équipé d’un mécanisme synchrone pour une assise dynamique, le siège FS s’adapte à chaque position – penché en avant pour écrire ou adossé pour téléphoner. Pendant les réunions, le fauteuil conférence Graph apporte une flexibilité en trois dimensions qui active le corps et l’esprit, grâce à une platine de fixation trois points incluant un ressort de rappel à lame. Alors que la technique de rembourrage élaborée fait de ce siège une expérience de confort, la finition haut de gamme des deux modèles avec châssis chromé brillant et revêtement en cuir résistant assure une durabilité maximum.

 

Site Internet de Cox Architecture.

Site Internet de Unispace.

 

Informations complémentaires sur le programme de sièges de bureau FS (design : Klaus Franck, Werner Sauer).

Informations complémentaires sur le fauteuil conférence Graph (design : jehs + laub).