Une transformation tout en transparence

03.04.2018
L’hémicycle avec les chaises Sola de Wilkhahn, photo : Heinrich Hecht, Apelern

Avec la réstructuration du Parlement de Basse-Saxe dans la capitale Hanovre, les architectes blocher partners de Stuttgart créent un bâtiment d’architecture contemporaine à partir de l’ensemble classé monument historique composé du Leineschloss (palais de Leine) et d’une construction de l’architecte Oesterlen. En même temps, ils apportent à l’ensemble une nouvelle structure intérieure, qui répond non seulement aux exigences techniques les plus élevées, mais, avec un hémicycle vitré et un portique central, transpose la conception contemporaine de la démocratie en architecture intemporelle. L’équipement de l’hémicycle avec des sièges Wilkhahn exprime aussi cette philosophie à l’intérieur.

Le bâtiment du parlement de Basse-Saxe à Hanovre est un assemblage d’espaces correspondant à des époques historiques: modeste bâtiment à colombages construit en 1637 sous le duc Georges de Calenberg, agrandi ensuite, à partir de 1817, le Leineschloss prend sous l’impulsion de Georg Ludwig Friedrich Laves l’apparence classique qui le caractérise toujours. Détruit pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est transformé en Parlement en 1962 d’après les plans de l’architecte de Hanovre Dieter Oesterlen et se voit adjoindre un bâtiment avec un hémicycle. L’ensemble était considéré comme une représentation de la démocratie allemande d’après-guerre encore récente. Cependant, quelque 50 ans plus tard, il ne correspondait plus aux exigences de fonctionnalité actuelles pour un bâtiment accueillant un parlement. Après plusieurs concours, le bureau d’architectes blocher partners de Stuttgart a finalement su convaincre avec un concept misant sur la transparence. Le Parlement transformé a été inauguré par le Président fédéral Frank-Walter Steinmeier en octobre 2017.

Le Parlement restructuré par les architectes blocher partners, photo : Heinrich Hecht, Apelern
La façade classique du Leineschloss (palais de Leine) dessinée par l’architecte Georg Ludwig Friedrich Laves à partir de1817, photo : Heinrich Hecht, Apelern

Vue sur la ville

Alors que la façade Oesterlen classée monument historique de l’hémicycle a été conservée, blocher partners ont entièrement fait désosser le bâtiment. Même le revêtement intérieur de la salle a été retiré. Désormais, tous les éléments techniques comme les filtres, la climatisation ou la sonorisation sont intégrés de façon invisible dans le plafond légèrement voûté au-dessus de la tribune. Les députés peuvent maintenant admirer la ville depuis l’hémicycle à travers la façade caractéristique :  le panorama urbain sert de décor devant lequel les orateurs – avec le gouvernement et la présidence derrière – s’adressent au Parlement.

 

Le panorama urbain sert de décor devant lequel les orateurs s’adressent au Parlement, sur le devant de la scène: les chaises de Wilkhahn, photo : Heinrich Hecht, Apelern
Les chaises Sola de Wilkhahn dans l’hémicycle, photo: Heinrich Hecht, Apelern
Le nouveau portique, photo: Heinrich Hecht, Apelern

La transparence pour créer une synthèse

La palette de couleurs est sobre dans tout le bâtiment, l’utilisation ciblée des matériaux et la mise en valeur d’éléments linéaires créent des touches de couleur. Ainsi, blocher partners soulignent le demi-cercle des sièges des députés par une teinte claire homogène dans différents tons de gris. Le cœur de l’hémicycle est bordé d’un fourreau en bois de noyer noble, qui abrite les salles réservées à la presse et aux visiteurs. Une microperforation du bois, les parois vitrées autoportantes habillées de panneaux métalliques aux propriétés acoustiques et une moquette gris clair en Kugelgarn® garantissent un confort sonore optimal aux auditeurs et aux orateurs. Alors que les cabines insonorisées pour les enregistrements se situent au même niveau que les parlementaires, on trouve à l’étage au-dessus les loges et les tribunes pour les visiteurs, ainsi qu’une tribune de presse accessible aux personnes à mobilité réduite. Le nouveau portique d’un blanc éclatant joue aussi un rôle essentiel, il sert en effet à diriger les personnes et permet aux visiteurs de suivre les événements dans l’hémicycle.

Le nouveau portique, photo: Heinrich Hecht, Apelern
Les „escaliers Basse-Saxes“ („Niedersachsentreppe“), photo: Heinrich Hecht, Apelern

Un confort d’assise personnalisé

Tous les sièges de l’hémicycle ont été fournis par Wilkhahn. Il s’agissait de reprendre la netteté des formes suite à la transformation même dans le mobilier. En outre, les députés devaient bénéficier d’un grand confort d’assise et de mouvement. Pour cela, Wilkhahn a adapté le siège de conférences rectiligne Sola (design : Justus Kolberg) aux exigences des architectes. Sola est ici revêtu du même cuir gris clair que celui inséré comme sous-main dans les tables des députés. Le siège pivotant fin est caractérisé par la ligne marquée du piétement en aluminium, dont la colonne se prolonge par une fourche dans la continuité de laquelle s’inscrivent les accoudoirs. L’assise est montée sur pivot à l’avant et reliée à la fourche par deux ressorts. Il en résulte un confort de suspension avec une bascule dynamique réglable en fonction des préférences de chacun. Au Parlement, pour la majorité des sièges, la colonne de piétement est encastrée dans le sol avec un rail afin qu’ils puissent certes coulisser d’avant en arrière, mais ne pas être déplacés dans la salle. Quand ils ne sont pas occupés, les sièges se replacent automatiquement parallèlement au bord de la table grâce à un ressort de rappel. La figure nette du demi-cercle reste ainsi préservée, et, lors des séances prolongées, les parlementaires peuvent profiter de l’effet revigorant de la mobilité. Pour le fabricant de meubles de Bad Münder, qui avait notamment déjà équipé le Parlement de Madrid, le gouvernement de Canberra et celui de Berlin avec ses sièges, c’était une question d’honneur que de permettre aussi aux députés de leur Land de bénéficier du meilleur confort d’assise.

Les chaises Sola de Wilkhahn dans l’hémicycle, photo: Heinrich Hecht, Apelern
Les chaises Sola de Wilkhahn, modèle roulant, photo: Heinrich Hecht, Apelern
Les chaises Sola de Wilkhahn encastrées dans le sol avec un rail, photo: Heinrich Hecht, Apelern
Les chaises Sola de Wilkhahn encastrées dans le sol avec un rail, photo: Heinrich Hecht, Apelern

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *