MIPIM 2018 : réseauter avec Wilkhahn

29.03.2018
Le German Pavilion de NAX, du Ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie et d’AUMA au MIPIM mise sur le mobilier Wilkhahn.

La 29e édition du plus grand salon de l’immobilier au monde, le MIPIM, a eu lieu du 13 au 16 mars 2018 à Cannes. Acteurs leaders du secteur immobilier, investisseurs internationaux et représentants des villes et régions se réunissent chaque année à l’occasion de ce célèbre salon spécialisé. Au total 29 cabinets d’architectes et d’ingénierie, ainsi que des sociétés partenaires, se sont présentés cette année sur le stand collectif « German Pavilion ». Des bureaux renommés comme HENN Architekten, kadawittfeldarchitektur, LAVA Laboratory For Visionary Architecture ou priedemann facade experts, mais aussi des institutions comme la Bundesstiftung Baukultur participaient cette année. Le stand est aménagé par le Ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, le Réseau d’architectes allemands à l’export NAX et AUMA, la Fédération Allemande des Salons et Foires.

Avec quelque 24 000 visiteurs de 100 pays, le MIPIM est focalisé sur l’aspect réseautage de cette manifestation de quatre jours, le pavillon allemand sert de point de rencontre accueillant. Des contacts professionnels importants au niveau national et international y sont noués et développés sur ou devant des meubles de Wilkhahn : siège comptoir IN, tabouret Stitz, sièges Aline, tables Timetable, fauteuils Velas ou canapés Asienta, l’aménagement Wilkhahn du pavillon invite à des discussions animées ou des entretiens détendus. Et on peut aussi y trinquer aux succès.

 

Informations complémentaires sur le MIPIM : www.mipim.com

Informations complémentaires sur le pavillon allemand

Actualités sur le tabouret Stitz, le fauteuil Velas, le siège polyvalent Aline, le siège de bureau IN et les fauteuils et canapés Asienta.

aménagé par NAX, le Ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie et AUMA, le point de rencontre « German Pavilion » du MIPIM invite aux échanges. Foto : © BAK/NAX
Même si les architectes Eike Becker et Hadi Teherani préfèrent rester debout : le Stitz de Wilkhahn est toujours là pour prendre appui pendant les discussions animées. Foto : © BAK/NAX