Ami fidèle et brillant designer

13.03.2019
Friso Kramer avec Jochen Hahne en 2015. Photo : Wilkhahn

La collaboration de Wilkhahn avec Friso Kramer date du début des années 1960. Fritz Hahne, alors patron de Wilkhahn, avait découvert la chaise Revolt, un siège polyvalent simple mais raffiné dessiné pour le groupe Ahrend, dans une revue d’architecture. Le premier contact chez un distributeur Wilkhahn néerlandais s’est transformé en projets communs à succès et en amitié pour la vie. C’était tout à fait exceptionnel à une époque où, en raison des ravages de la Seconde Guerre mondiale aux Pays-Bas, les ressentiments envers l’Allemagne étaient encore nombreux.

Une légende : le programme de banquettes de salle d’attente 1200 d’après le design de Friso Kramer, installé notamment dans la gare olympique de Munich en 1972. Photo : Wilkhahn
Fait aussi bonne figure en version biplace : le programme de banquettes 1200 d’après le design de Friso Kramer. Photo : Wilkhahn

Les dessins de Friso Kramer pour des sièges Wilkhahn avec de grandes coques en polyester renforcé de fibres de verre, des belles formes et un rembourrage luxueux, ont permis l’arrivée des sièges en plastique dans les étages supérieurs du monde des affaires. Pour la première fois, Kramer a aussi associé pour Wilkhahn des piétements en bois à des coques en PRV dans ses projets de sièges. Mais la référence a été le système de banquettes 1200 de 1967, installé d’abord dans les salles d’attente des hôtels, universités et entreprises, et qui s’est fait un nom pour l’aménagement de zones publiques de transit et d’espaces d’attente grâce au métro de Munich construit à l’occasion des Jeux olympiques.

Friso Kramer (à gauche) avec son épouse Netti (à droite) et Gisela Hahne (au centre). Photo : Wilkhahn
Friso Kramer (à gauche) avec Gisela Hahne (au centre) et son épouse Netti (à droite). Photo : Wilkhahn

Le lien d’amitié avec Wilkhahn et la famille Hahne durera jusqu’à la fin de la longue vie de Friso Kramer. En 2015, il participait encore au vernissage de l’exposition de pièces liées à l’histoire de Wilkhahn au showroom Wilkhahn de la Van Nelle Fabriek à Rotterdam. Friso Kramer est mort à Amsterdam des suites d’une pneumonie le 17 février 2019 à l’âge de 96 ans. Nous nous associons à la peine de son épouse Netti et n’oublierons pas le brillant designer et l’ami fidèle.

Siège pivotant rembourré avec coque en PRV d’après un dessin de Friso Kramer. Photo : Wilkhahn
Association insolite d’un piétement en bois et d’une coque en PRV. Siège de Friso Kramer pour Wilkhahn. Photo : Wilkhahn
La finesse du piétement en bois est particulièrement mise en valeur par la combinaison avec la coque en PRV. Siège de Friso Kramer pour Wilkhahn. Photo : Wilkhahn

Friso Kramer – Biographie

 

Friso Kramer, né le 13 août 1922 à Amsterdam, est le fils de l’architecte Piet Kramer. Il étudie d’abord à l’école Montessori, puis à l’École industrielle et à l’École d’électrotechnique. Il suit ensuite des études d’architecture intérieure à l’Institut des Arts et Métiers à Amsterdam (Instituut voor Kunstnijverheidsonderwijs).

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Kramer commence à travailler pour le bureau d’architectes de Jan Piet Kloos et coopère brièvement avec l’agence d’architecture intérieure de Frans Paulussen. De 1948 à 1963, il est designer chez le fabricant de meubles en acier De Cirkel. En 1963, il fonde la célèbre agence Total Design avec Wim Crouwel, Benno Wissing, Paul et Dick Schwartz. De 1971 à 1983, il est aussi directeur artistique et cadre chez le groupe Ahrend.

Friso Kramer fait partie des grands noms hollandais de l’évolution du design industriel et a occupé de nombreux postes clés. Il a ainsi été membre du directoire de l’Académie Rietveld, du Conseil pour l’Art d’Amsterdam et de la Fondation néerlandaise pour la Construction industrielle Boosting. Il était membre du Conseil du design industriel néerlandais et du Internationaal Design Consortium. Il a enseigné en tant que professeur invité à l’Académie royale des Beaux-Arts de La Haye et il était très demandé comme jury des concours internationaux de design.

 

Une rétrospective des œuvres de Friso Kramer s’est tenue au Stedelijk Museum d’art moderne d’Amsterdam en 1977 et 1978, puis au Musée Boymans van Beuningen à Rotterdam en 1991. Le livre « Le Modèle industriel de Friso Kramer » (Friso Kramer Industriële Vormgeving) paraît cette même année. En 1994, il est nommé officier de l’Ordre d’Orange-Nassau par la reine Beatrix.

 

 

 

La plate-forme MidMod-Design a dédié un événement à Friso Kramer il y a quelque temps.

Le numéro spécial des if-Awards sur le design historique pour les lieux publics est consacré à la banquette 1200.